Bagnolet, le retour des tentes

Vidéo : Expulsion au 92 Victor Hugo à Bagnolet

Vidéo : Expulsion au bulldozer à Bagnolet, 92 rue Victor Hugo.
_ Rappel des faits et marche de soutien du 14 février, avec les riverains, associations, syndicats et partis politiques solidaires des expulsés. Ils ont marché jusqu’à la mairie. Malgré la campagne de dénigrement de la mairie, l’absence de proposition d’hébergement adéquate et le harcèlement de la police contre le campement des expulsés, ceux-ci restent soudés et sont entourés de solidarité.

Les expulsés du 92 Victor Hugo sont toujours dehors !
-* Des tentes sont installées à nouveau depuis lundi soir. Les expulsés ont dormi dehors.

Cette nuit les expulsés ont décidé de réinstaller des tentes aux abords de l’immeuble expulsé dans l’attente de leur relogement. La police n’est pas intervenue. Les expulsés ont eu froid et recherchent des sacs de couchage et des couvertures. Contrairement aux accords prévus avec la préfecture et la ville de Bagnolet jeudi, les propositions d’hébergement à proximité de Bagnolet sont restées lettres mortes.

Ce matin, les expulsés se rendent chez l’huissier pour récupérer les PV d’expulsion, et si possible copie du jugement, que la préfecture a refusé vendredi dernier, de remettre aux délégués et au DAL.
-* Une collecte est organisée pour acheter de la nourriture et des sacs de couchage chauds, sur place ou :
-** A déposer au local de la Confédération Paysanne, 81 avenue de la République à Bagnolet,
-** A envoyer au DAL, 24 rue de la Banque, 75002 Paris, en précisant “expulsés de Bagnolet“.

Des avocats sont contactés et des plaintes devraient être lancées.

_ Un comité de soutien a été créé hier soir, avec beaucoup de riverains, des habitants de Bagnolet, des organisations politiques, syndicales et associatives pour soutenir et accompagner les expulsés jusqu’à leur relogement.

Avec les expulsés il dénonce les calomnies qui continuent à être diffusées sur internet, visant les expulsés, et appelle à une manifestation samedi 20 février à 14h00.

Une collecte est organisée après l’expulsion en pleine vague de froid. Les expulsés restent sans hébergement ! Le SAMU social a fait samedi soir des propositions d’hébergement à 18 ménages sur 27, dans un hôtel situé à Cergy Pontoise, et à Gennevilliers (pour deux familles). Les expulsés ont refusé immédiatement les propositions car elles sont non conformes aux accords passés avec les autorités vendredi et très éloignées du périmètre de Bagnolet (en moyenne 1h20 de transports) et se révèlent souvent incompatible avec leur emploi. Le coût du transport, notamment pour Cergy, est aussi un obstacle pour beaucoup d’expulsés. De plus, le changement de département provoque des inquiétudes du côté des sans-papiers. La date de la table ronde a été établie pour le jeudi 25 février à 11h30 à la Préfecture de Bobigny.

En attendant, les expulsés maintiennent le piquet 92 rue Victor Hugo et organisent un roulement pour se reposer dans le local de la Confédération Paysanne.
-* Marche de soutien : Samedi 20 février à 14h00
-** Rendez-vous au carrefour des rues Victor Hugo et Robespierre – M° Robespierre.

Posted in Luttes

Vous souhaitez aider les mal-logés ou les sans-logis et nous vous en remercions.

Vous pouvez faire un don directement en ligne en cliquant sur le bouton Dons en ligne. Un reçu fiscal vous sera envoyé en février de l’année suivante, il reprendra le montant de votre don.

Si vous préférer, vous pouvez :

  • Télécharger l’ordre de prélèvement mensuel, le remplir (ne pas oublier de le signer), nous le renvoyer accompagné d’un RIB. Un reçu fiscal vous sera envoyé en février de l’année suivante, il reprendra l’ensemble de vos prélèvements mensuels.
  • Télécharger le bon de soutien, le remplir et nous le renvoyer avec votre chèque. Un reçu fiscal vous sera envoyé en février de l’année suivante, il reprendra le montant payé.

N’hésitez pas en cas de besoins d’explications complémentaires, à nous contacter, soit par téléphone, ou de préférence en nous laissant un message à travers le formulaire de contact.