Expulsions et tabassages à Montereau

Expulsions et tabassages à Montereau (77) :
-* Un Directeur d’école et militant du DAL Montereau se fait tabasser.

Vendredi matin, à 7h40, Yves, Directeur d’une école du quartier HLM de Surville a Montereau a été frappé violemment par deux hommes masqués grands et costauds, et jeté à terre, sans un mot. Puis ils lui ont dérobé son ordinateur portable et son sac. Les voisins assistant au tabassage ont protesté, mettant en fuite les agresseurs. Yves a porté plainte et l’affaire a été confiée au SRPJ de Melun.
Ce tabassage qui a tout l’air d’un “contrat“, intervient alors que Yves, participe à la mise en en place d’un Comité DAL avec des habitants de la commune. Il est pas ailleurs militant de l’opposition au maire Yves Gego, et animateur d’un site internet local critique “flamberge“.

Droit Au logement apporte son soutien et sa solidarité à Yves et rappelle que ces deux dernières semaines, c’est le deuxième militant du DAL Montereau qui est agressé, et s’inquiète du climat violent qui règne dans cette ville…

Droit au logement dénonce ce tabassage, demande que lumière soit faîte, et que ces agressions soient sanctionnées. Elles ont pour objectif de décourager l’action de défense des exclus et des précaires du logement, sans résultat puisque la conviction des militants de Montereau s’est renforcée, et la solidarité s’organise dans les quartiers.

De plus, des accusations calomnieuses ont été portées ces derniers temps contre l’associations “Droit Au logement“, et les militants de Montereau, notamment par la municipalité :
-* DAL est une association indépendante de toute organisation politique ou religieuse, qui par son action a permis le relogement de dizaines de milliers de familles en difficulté, et l’arrêt de nombreuses expulsions.

-* Il arrive souvent que le DAL se heurte aux Maires quelque soit leur couleur politique, qui pratiquent un urbanisme spéculatif qui chasse les ménages les plus modeste.

-* Les opérations ANRU ont pour conséquences de chasser les populations les plus vulnérables et de les remplacer par des catégories sociales plus aisées. C’est le cas à Montereau, puisque pour 3 destructions de logements sociaux bon marchés, confortables et souvent grands, un seul HLM est reconstruit.

-* Pour le DAL, un Maire doit prendre soin de tout ses administrés, et plus particulièrement des plus vulnérables. Ce n’est pas le cas de ce monsieur invalide qui a été expulsé à Surville, et qui dort depuis dans sa voiture.

Droit Au Logement demande à la municipalité de reprendre les négociations qu’elle a interrompue sans raison la semaine dernière, alors qu’elle s’était engagée à suspendre les expulsions programmées dans les HLM de la Ville, et à reloger les premiers expulsés.
-* Stop aux expulsions sans relogement ! Un toit c’est un droit !

RéSEL : Réseau STOP aux expulsions de Logement

Posted in Luttes

Vous souhaitez aider les mal-logés ou les sans-logis et nous vous en remercions.

Vous pouvez faire un don directement en ligne en cliquant sur le bouton Dons en ligne. Un reçu fiscal vous sera envoyé en février de l’année suivante, il reprendra le montant de votre don.

Si vous préférer, vous pouvez :

  • Télécharger l’ordre de prélèvement mensuel, le remplir (ne pas oublier de le signer), nous le renvoyer accompagné d’un RIB. Un reçu fiscal vous sera envoyé en février de l’année suivante, il reprendra l’ensemble de vos prélèvements mensuels.
  • Télécharger le bon de soutien, le remplir et nous le renvoyer avec votre chèque. Un reçu fiscal vous sera envoyé en février de l’année suivante, il reprendra le montant payé.

N’hésitez pas en cas de besoins d’explications complémentaires, à nous contacter, soit par téléphone, ou de préférence en nous laissant un message à travers le formulaire de contact.