Le logement en chiffres

Fédération DALLe Logement en Chiffres : Exclusions et Inégalités. Le nombre de mal logés et de sans logis reste important.
-* 1,6 millions de personnes vivent dans des logements sans douche, WC ou les deux.
-* 1 million de personnes sont logées en situation de surpeuplement accentué.
-* 550 000 personnes, dont 50 000 enfants, vivent dans des hôtels, des meublés ou sous-locataires.
-* parmi les locataires, 300 000 ménages sont en situation d’impayés de loyers dont deux tiers dans le parc social, soit environ 1 million de personnes.
-* 146 000 personnes dans des maisons mobiles (recensement 1990).
-* 10 000 sans abri à Paris pour une nuit moyenne de l’hiver 1995.
-* 86 000 personnes étaient “sans domicile“.

Source : Ministère du Logement, de l’Equipement et des Transports – Questionnaire de la Commission de la Production et des Echanges. Projet de LFI pour 2001 et INSEE enquête 2001 sur la population “fréquentant les services d’hébergement et les distributions de repas chauds

Le 7ème rapport de la Fondation Abbé Pierre, publié en mars 2002, recense trois millions de personnes mal logées en France dont, 86 000 sans domicile, 200 000 personnes hébergées durablement en hôtel, en habitat de fortune ou par des parents et amis, un demi million de personnes vivant en habitat temporaire ou précaire et deux millions de personnes dans des logements dépourvus de confort sanitaire de base.

Fédération DALLe nombre de logements vacants en France ne cesse d’augmenter.

Pour la France entière, on comptait 1 989 758 logements vacants en 1999, soit environ 7% du parc de logements. Sur certaines régions le taux de vacance est beaucoup plus élevé. En 1999, 409 491 logements, soit 8,1 % des logements, étaient vacants en Ile de France. En 1999, 136 554 logements étaient vacants à Paris, soit 10,1 % des logements

Fédération DALLa situation de Paris et en Ile de France est particulièrement tendue.

Au 30 novembre 2001,
-* Paris possède 700 immeubles insalubres.
-* Les institutionnels (banques, etc…) mettent 15 000 logements locatifs sur le marché, la ville de Paris ne peut les acquérir.
-* Paris a un parc social de 14 % de l’ensemble des logements.
-* Paris a 100 000 demandes de logement en attente.
-* Seulement 32 000 logements à Paris payent la taxe pour logement vacant alors que 136 000 logements sont vacants.

La construction de logements neufs malgré une reprise récente reste bien inférieure aux besoins. En 1999, 317 500 logements ont été construits, dont 187 800 logements individuels et 122 900 logements collectifs. Ce nombre est certes supérieur aux années antérieures (1993 : 244 200 logements construits ou 1998 : 287 300 logements construits), mais les chiffres de construction des dernières années n’ont rien d’exceptionnel, ils ne font que rejoindre le niveau de construction des années 80. De 1982 à 1989, le nombre de logements neufs a toujours été supérieur à 300 000 par an.

Fédération DALLe déclin de la construction sociale est manifeste, les crédits prévus ne sont pas consommés.

Les dispositifs visant à faire diminuer le nombre d’expulsions restent sans effet et les expulsions continuent d’augmenter. Il apparaît très clairement que les mesures de prévention des expulsions pour impayés de loyer, prévues par la loi d’orientation sur la lutte contre les exclusions, sont restées sans effet.

Il faut là aussi noter la situation particulière de l’Ile de France. Le taux de jugements d’expulsion (23,8 % des logements loués de France mais un tiers des jugements d’expulsion en 1998) est beaucoup plus élevé que la moyenne nationale. Paris se caractérise par un nombre de jugements d’expulsion suite à congé (expulsion à l’expiration du bail) beaucoup plus élevé que la moyenne. Cette disproportion (28,4 % du total des jugements d’expulsion pour congés alors que Paris compte 7,2 % des locataires de la métropole) est causée par le climat spéculatif de la capitale. La Seine Saint Denis souffre aussi d’une situation particulièrement tendue en matière de logement : 3,1 % des locataires de la métropole mais 12,9 % des jugements d’expulsions pour congés et 11,9 % des jugements d’expulsion pour autres demandes.
_ Source: Ministère de la Justice – 1998

DAL/Droit Au LogementLa répartition du parc de logements reste très inégalitaire.

12,1 % des ménages sont propriétaires d’un logement de rapport (enquête patrimoine 1998 de l’INSEE). La répartition (enquête logement de 1996) des propriétaires bailleurs est la suivante :
-* 61 % ont un logement
-* 18,2 % ont deux logements
-* 15 % ont trois à cinq logements
-* 5,8 % ont plus de 5 logements.

Au total, environ 160 000 ménages ont plus de 5 logements, ceci représente un parc d’environ 1 million de logements.

Posted in Luttes

Vous souhaitez aider les mal-logés ou les sans-logis et nous vous en remercions.

Vous pouvez faire un don directement en ligne en cliquant sur le bouton Dons en ligne. Un reçu fiscal vous sera envoyé en février de l’année suivante, il reprendra le montant de votre don.

Si vous préférer, vous pouvez :

  • Télécharger l’ordre de prélèvement mensuel, le remplir (ne pas oublier de le signer), nous le renvoyer accompagné d’un RIB. Un reçu fiscal vous sera envoyé en février de l’année suivante, il reprendra l’ensemble de vos prélèvements mensuels.
  • Télécharger le bon de soutien, le remplir et nous le renvoyer avec votre chèque. Un reçu fiscal vous sera envoyé en février de l’année suivante, il reprendra le montant payé.

N’hésitez pas en cas de besoins d’explications complémentaires, à nous contacter, soit par téléphone, ou de préférence en nous laissant un message à travers le formulaire de contact.