Nangis : trois familles expulsées, campent

Nangis (77) : des familles expulsées de leur logement campent sur la place de l’église.

Depuis une semaine, trois familles avec enfant, expulsées de leur logement HLM pour impayé de loyer, campent à Nangis, dans le sud de la Seine et Marne. Il leur a été proposé un hébergement… à Paris ! Elles demandent simplement un relogement décent, dans la commune où elles ont toujours vécu. La solidarité des voisins est forte, mais la Mairie refuse tout relogement.

Droit Au Logement s’associe et apporte son soutien au combat de ces familles avec enfants, pour un relogement décent et une vie digne. D’autre part, le DAL s’interroge sur la détestable pratique du SAMU social (régionalisé depuis le 1er juillet) et de l’État, qui propose désormais à des parisiens sans logis un hébergement en grande couronne, alternant chaque jour dans un autre département, et aux familles de Seine et Marne un hébergement à Paris, voire dans des département éloignés.

Cette pratique développée depuis la régionalisation des politiques d’hébergement le 1er juillet 2010, abouti à déraciner les hébergés de leurs attaches, des liens de solidarité, et de lâcher prise, pour tomber dans la grande exclusion….
-* Un toit c’est un droit !

Posted in Luttes

Vous souhaitez aider les mal-logés ou les sans-logis et nous vous en remercions.

Vous pouvez faire un don directement en ligne en cliquant sur le bouton Dons en ligne. Un reçu fiscal vous sera envoyé en février de l’année suivante, il reprendra le montant de votre don.

Si vous préférer, vous pouvez :

  • Télécharger l’ordre de prélèvement mensuel, le remplir (ne pas oublier de le signer), nous le renvoyer accompagné d’un RIB. Un reçu fiscal vous sera envoyé en février de l’année suivante, il reprendra l’ensemble de vos prélèvements mensuels.
  • Télécharger le bon de soutien, le remplir et nous le renvoyer avec votre chèque. Un reçu fiscal vous sera envoyé en février de l’année suivante, il reprendra le montant payé.

N’hésitez pas en cas de besoins d’explications complémentaires, à nous contacter, soit par téléphone, ou de préférence en nous laissant un message à travers le formulaire de contact.