Manifestation des sinistrés de Saint Denis

Les sinistrés du 39 rue Gabriel Péri ont manifesté aujourd’hui dans les rue de Saint Denis, avec les collectifs DAL du 93, et le comité de soutien, puis se sont rendus  devant la caserne désaffectée de gendarmerie, où des dizaines de logements sont vacants depuis plusieurs années., à la limite des 4000 de la Courneuve, pour réclamer qu’ils soient mis à disposition ou réquisitionnés.

La manifestation a traversé la cité des Francs-Moisins, où de nombreuses familles sont menacées d’expulsion.

Les sinistrés ont fait part de leur sentiment d’avoir été abandonnés par les pouvoirs publics, tant en matière de soins, que de soutien psychologique, d’aide alimentaires, de vêtements, ou d’aide administrative. Ils ont rappelé qu’ils avaient du mener de nombreuses actions pour être tous hébergés : Lundi matin, se rendre tous ensemble à la Mairie, lundi soir occuper la bourse du travail de Saint Denis, mercredi soir s’installer dans la Basilique, jusqu’aux négociations menées avec la sous Préfète, qui ont abouti à l’hébergement depuis dans un hôtel du centre ville , de l’ensemble de la quasi totalité des sinistrés.

Les sinistrés, soutenus par DAL et le Comité de soutien, demandent à être relogés dans de vrais logement, et que ceux sans papier soient régularisés, afin de travailler et vivre dignement.

Ce serait le minimum à faire, après ce tragique et violent incendie qui a provoqué la mort de 3 personnes et blessé un dizaine d’autres. La sous préfecture a accepté de faire des documents attestant de l’identité des chaque sinistré, qui seront délivrés lundi dans la journée.

Les sinistrés attendent que des poursuites soient lancées, et que les deux gros bailleurs, qui portent une lourde responsabilité dans cet incendie, soient traduits en justice.

Droit Au Logement rappel à cette occasion, la condamnation vendredi d’un marchand de sommeil, à Bondy, qui louait sans autorisation, à des migrants, les chambres d’une clinique désaffectée.  Il était PDG et propriétaire de cette ancienne clinique, et a été condamné par le TGI de Bobigny à 6 mois de prison avec sursis, 2 ans de mise à l’épreuve, 60 000 euros d’amende, et 21 euros de dommages et intérêts.

Il est désormais nécessaire que la municipalité de St Denis accélère le relogement des habitants des taudis du centre ville, réalise des logements sociaux sur la plaine Saint Denis, si nécessaire pour les reloger, et exproprié les marchands de sommeil et les propriétaires négligents.

Il faut également que la loi soit améliorée : Accélération et simplification des procédures, création d’une procédure  préventive  efficace, restauration du droit au relogement des habitants de logements et locaux indignes (supprimé par la droite, pour les occupants sans titre).

Lundi à partir de 17h, devant la Sous Préfecture de St Denis

Rassemblement des sinistrés

où une délégation sera  reçue pour examiner la suite, s’assurer que les hébergements sont prolongés après mardi, que les relogements vont être mis sur pied, et que les demandes de régularisations seront prises en compte et satisfaites.

 

Mardi 19h : 

1 – Soirée musicale et artistique de soutien aux sinistrés salle “LIGNE 13”, à St Denis 

2 – Meeting logement de rentrée par la plate forme logement des mouvements sociaux, 

salle Jean Dame, 17 rue Léopold Bellan, Paris 2e – Métro Sentier 

(avec de nombreux responsables associatifs, syndicaux et politiques, des sinistrés …)

 

Samedi 22 septembre, 15h, Place de la Mairie , Manifestation: 

Pour le relogement et la régularisation des sinistrés, le relogement des habitants de taudis, l’arrêt des expulsions, la mobilisation ou la réquisition des logements vacants …

 

Un toit c’est un droit ! 

Tagged with: , ,
Posted in Luttes

Vous souhaitez aider les mal-logés ou les sans-logis et nous vous en remercions.

Vous pouvez faire un don directement en ligne en cliquant sur le bouton Dons en ligne. Un reçu fiscal vous sera envoyé en février de l’année suivante, il reprendra le montant de votre don.

Si vous préférer, vous pouvez :

  • Télécharger l’ordre de prélèvement mensuel, le remplir (ne pas oublier de le signer), nous le renvoyer accompagné d’un RIB. Un reçu fiscal vous sera envoyé en février de l’année suivante, il reprendra l’ensemble de vos prélèvements mensuels.
  • Télécharger le bon de soutien, le remplir et nous le renvoyer avec votre chèque. Un reçu fiscal vous sera envoyé en février de l’année suivante, il reprendra le montant payé.

N’hésitez pas en cas de besoins d’explications complémentaires, à nous contacter, soit par téléphone, ou de préférence en nous laissant un message à travers le formulaire de contact.