Sans logis : Mobilisations, répression, expulsions et avancées

St Raphael (VAR), occupation du foyer : 5 hébergements stables

Avec le soutien de DAL VAR les sans abris hébergés du CHU de la rue de Lauve, géré par l’association “les amis de Paola” occupent les lieux depuis ce matin. Ils ont refusé de sortir. Ils sont encore sur place cette nuit. Du coup l’association a placé une chaine avec un cadenas, pour empêcher la solidarité. Il faudra une orientation ou une décision de justice pour les déloger : en effet, le droit au maintien et à une orientation vers un hébergement stable ou un relogement est une disposition rendue obligatoire par la loi. A ce jour, 4 personnes ont déjà obtenu un hébergement stable.
Contact sur place : 06 23 53 19 69

Poitiers : Arrêt immédiat de la répression et libération des sans logis et militants arrêtées
A Poitiers, le campement de sans logis, installé sur la place du marché, parvis de Notre Dame, pour revendiquer un relogement, a été évacué lundi à trois reprises brutalement par la police, matériel et tentes mis HS . Ils ont passé la nuit sous des bâches, et ce matin encore la police a évacué le campement. 6 personnes dont 3 sans abris ont été interpellées, et sont poursuivis pour “résistance avec violence en réunion”, motif créé de toute pièce par les autorités de police.
Une grosse délégation s’est rendue en mairie, pour obtenir des relogements pour les sans logis et ceux hébergés de manière précaire, à nouveau évacués par la police. Une personne a été encore interpellée. Cet après midi, la BAC a arrêté une nouvelle personne en difficulté de logement, qui milite également avec les sans toit.
La Mairie, représentée par l’adjoint à la solidarité, a prétendu que toute les personnes sans abris sont hébergées dans des chambres individuelles, et peuvent rester dans certains cas avec leurs chiens, ce qui a été vivement contesté par les sans logis.
DAL fédération exige l’arrêt immédiate des poursuites, s’élève contre cette répression aveugle, alors que les droits des sans abris sont violés, et exige le relogement durable et décent par la mairie et la Préfecture, de tout les sans logis à commencer par ceux et celles lancées dans cette lutte.
Contact : 06 70 47 10 97


Foyer de Ville Evrard , Neuilly sur Marne :

Après l’occupation du foyer mercredi 27 mars par les sans abris, parce qu’il devait fermer le 2 avril, les hébergés avaient obtenu l’ouverture du foyer jusqu’au 1er juin, l’ouverture 24/24h, et l’orientation de tout les hébergés vers un relogement ou un hébergement stable; les premières orientations ont été effectuées dès vendredi, notamment pour les femmes, placées dans un foyer de stabilisation à Pantin, et quelques hommes logés dans des chambres individuelles en foyer. .
Les sans logis ont pour la première fois passé un weekend dans le foyer, sans être contraint de quitter les lieux entre 8h et 19h.
Une dizaine de résidents ont déjà été orientés vers des structures stables.


Expulsions à La Courneuve, 93, Cité des 4000:

Deux nouvelles familles ont été expulsées ce matin de leurs logements, situé 13 mail de Fontenay, dans la dernière barre des 4000 de la Courneuve, appartenant à l’ODHLM 93.

Des militantEs du DAL et familles menacées d’expulsion assis dans le hall d’entrée ont empêché pacifiquement une première intervention de police. A l’arrivée des renforts, la police a finalement évacué le hall, brutalement. Des militantEs et des familles ont été insultées par des policiers.

19 familles avec enfants sont occupants sans titre par nécessité de ces logements vacants depuis plusieurs années. 7 familles ont été expulsées depuis la semaine dernière, dont 2 sont prioritaires DALO, et 8 pourraient être expulsées dès demain (4 ne sont pas encore au terme de la procédure judiciaires d’expulsion et ne peuvent pas être expulsées).

Nous dénonçons cette expulsion sans relogement, par l’État, à la demande de l’ODHLM organisme HLM du Conseil Général de la Seine Saint Denis, dans une commune où le maire a pris un arrêté anti expulsion :

Nous exigeons l’arrêt de cette série d’expulsions, et de toute expulsion, le relogement préalable, et l’hébergement en attendant le relogement de celles qui sont expulsées .

Rassemblement de solidarité mercredi 4 au matin à partir de 7h30,
devant le 13, mail Maurice de Fontenay .
Contact sur place: 06 29 11 57 02

Tagged with: ,
Posted in Luttes

Vous souhaitez aider les mal-logés ou les sans-logis et nous vous en remercions.

Vous pouvez faire un don directement en ligne en cliquant sur le bouton Dons en ligne. Un reçu fiscal vous sera envoyé en février de l’année suivante, il reprendra le montant de votre don.

Si vous préférer, vous pouvez :

  • Télécharger l’ordre de prélèvement mensuel, le remplir (ne pas oublier de le signer), nous le renvoyer accompagné d’un RIB. Un reçu fiscal vous sera envoyé en février de l’année suivante, il reprendra l’ensemble de vos prélèvements mensuels.
  • Télécharger le bon de soutien, le remplir et nous le renvoyer avec votre chèque. Un reçu fiscal vous sera envoyé en février de l’année suivante, il reprendra le montant payé.

N’hésitez pas en cas de besoins d’explications complémentaires, à nous contacter, soit par téléphone, ou de préférence en nous laissant un message à travers le formulaire de contact.