DAL 35- Rennes: Problème de logements? La police s’en occupe!

À Rennes, la précarité n’est pas bienvenue ! Les migrants comme la jeunesse ne cessent de se faire expulser de leurs logements et ce en pleine trêve hivernale. Depuis mercredi 30 janvier, au 4 rue des Francs Bourgeois (Place Saint Germain), quelques jeunes palliaient le manque de logements et la cherté des loyers en squattant cet immeuble destiné à la démolition pour construire la station de métro Saint Germain de 2018.

Le propriétaire, la mairie de Rennes, s’est empressé d’en demander l’expulsion ; et pour ce faire a fait envoyer la police. Que croyez vous qu’il arriva ? La police chargea brièvement mais brutalement à coups de matraques, le groupe d’une cinquantaine de personnes qui, alertées, étaient venues soutenir les jeunes squatteurs.

Au lieu de proposer des logements à la jeunesse, déjà dans la galère, faute d’emploi ou d’avenir, la mairie et la préfecture, désormais en pleine connivence politique, préfèrent réprimer violemment et murer les bâtiments vides. Il faut dire qu’un squat en centre ville de Rennes démontrerait par trop les problèmes des jeunes pour se loger décemment et à un prix abordable. À moins que ce soit la population précaire qui les dérange ?

Droit Au Logement 35 s’insurge contre ces méthodes policières et réclame :

• L’application de la loi de réquisition des logements vides.

• L’arrêt des expulsions, a fortiori de logements laissés vacants pendant des mois voire des années.

• Une vraie politique du logement qui ne laisse personne, quel que soit son statut, à la rue.

UN TOIT C’EST UN DROIT !

DAL35

 

 

 

Tagged with: , ,
Posted in Actualité du logement, Luttes

Vous souhaitez aider les mal-logés ou les sans-logis et nous vous en remercions.

Vous pouvez faire un don directement en ligne en cliquant sur le bouton Dons en ligne. Un reçu fiscal vous sera envoyé en février de l’année suivante, il reprendra le montant de votre don.

Si vous préférer, vous pouvez :

  • Télécharger l’ordre de prélèvement mensuel, le remplir (ne pas oublier de le signer), nous le renvoyer accompagné d’un RIB. Un reçu fiscal vous sera envoyé en février de l’année suivante, il reprendra l’ensemble de vos prélèvements mensuels.
  • Télécharger le bon de soutien, le remplir et nous le renvoyer avec votre chèque. Un reçu fiscal vous sera envoyé en février de l’année suivante, il reprendra le montant payé.

N’hésitez pas en cas de besoins d’explications complémentaires, à nous contacter, soit par téléphone, ou de préférence en nous laissant un message à travers le formulaire de contact.