93 – Occupation du siège d’Est Ensemble

COMMUNIQUE
Paris le 23 janvier 2017  

Le siège d’EST ENSEMBLE occupé de 9h à 18h
100 rue Gaston ROUSSEL  – ROMAINVILLE 93
Par DAL HLM, Spoutnik DAL (Gagarine) et “Pas Sans Nous”

RV fixé avec le Président d’Est Ensemble, M. COSME

Une centaine de personnes, mal logés du secteur et locataires HLM, occupaient pacifiquement le siège d’Est Ensemble, qui regroupe 9 communes situées de Montreuil à Bobigny, en passant par Bondy, Pantin, Noisy le Sec …  Et coordonne avec le plus grand mépris des habitants de ces villes populaires, une grande opération de gentrification, visant directement 90 000 habitants des quartiers populaires et indirectement les  400 000 habitants du secteur.

Demandons le relogement de 100 familles et l’arrêt des programmes de gentrification des villes populaires, et une véritable réhabilitation

Les manifestants ont quitté les lieux.

Non à l’épuration sociale dans les villes populaires !

Non aux bulldozers, aux spéculateurs, aux caisses noires, au logement cher, aux chantiers pendant 15 ans …

Réhabilitation douce, avec les habitants !


 

COMMUNIQUÉ

Paris le 20 janvier 2017

 
Sur « Est Ensemble », 9 communes, de Montreuil à Bobigny ,  près d’un quart de la population la plus modeste est menacée par un  vaste projet d’urbanisme !

Arrêt immédiat du projet de rénovation urbaine d’Est Ensemble !
Qui crée spéculation immobilière, épuration sociale des quartiers populaires, et un chantier pendant 15 ans !

On est chez nous, on ne bougera pas !
Réhabilitation douce de nos quartiers!
Élaborée avec les habitants !

Rassemblement lundi matin à 9h,

au siège de  « Est Ensemble »

100 Av Gaston Roussel – Romainville (93)

Métro Raymond Queneau Ligne 5 – Bus 318  ou 145 arrêt Louise Dory

A l’appel de (1ers signataires)  : DAL HLM, Pas Sans Nous, Spoutnik …

Lundi matin, à 9h30, les élus d’Est Ensemble, qui réunit 9 communes populaires du 93, proches de Paris (Montreuil, Bagnolet, les Lilas, le Pré-Saint-Gervais, Pantin, Romainville, Noisy-le-Sec, Bobigny, Bondy), vont signer avec le président de l’ANRU et en présence du ministre de la Ville, un protocole de préfiguration, pour financer l’étude d’une gigantesque opération de rénovation urbaine, touchant directement près d’un habitant sur 4 des quartiers populaires HLM.
Ces études vont coûter près de 13 millions d’euros, ce chantier faramineux devrait couter plusieurs milliards d’euros.

Il s’agit d’une des plus grandes opérations d’urbanisme et de gentrification conduite en France depuis “la reconquête de l’est parisien”, lancée par Chirac en 1986 dans tout l’est de la capitale, et dont on constate aujourd’hui les conséquence désastreuses : flambée des loyers et de l’immobilier, crise du logement et spéculation, ghetto de riches et de bobos, éviction des classes populaires et désormais des classes moyennes…  

C’est une mauvaise nouvelle pour les 400 000 habitants d’Est Ensemble :  cette méga opération de rénovation urbaine va faire grimper les prix de l’immobilier et des loyers, et va chasser les ménages modestes encore plus loin vers la périphérie.
C’est une bien plus mauvaise nouvelle pour 90 000 d’entre eux, soit 23%  des habitants d’Est Ensemble, qui habitent des quartiers populaires directement visés par cette opération de promotion immobilière.
 
Ce grand chantier, mené conjointement avec la construction de nouveaux quartiers pour les classes moyennes sur les friches industrielles, et avec  l’arrivée des nouvelles lignes de transport en commun (Grand Paris express), a pour incidence de changer les populations, c’est à dire de démanteler les quartiers populaires, disperser  les locataires modestes, pour faire la place à des habitants plus riches.
On détruit les HLM à bas loyer pour reconstruire des logements plus chers, ce faisant on aggrave la crise du logement et on dépense des sommes colossales, au profit des milieux privés de l’immobilier.

Le projet d’urbanisme d’Est Ensemble est emblématique de ce que subissent aujourd’hui les habitants des quartiers populaires : ce programme de destruction accélérée dans la perspective du Grand Paris, des jeux olympiques, de l’expo universelle et autres événements mégalos qui ne rapportent qu’à des consortiums privés, et endettent les peuples, s’accompagne d’un spectaculaire enrichissement des milieux de l’immobilier.

Les promoteurs sont promus gracieusement “aménageurs” par les maires, les BTP construisent des logements de mauvaise qualité , le tout peut facilement alimenter des financements occultes et de l’enrichissement à grande vitesse, sur le dos des locataires et des accédants à la propriété.
 
Le NPNRU (Nouveau Programme National de Renouvellement Urbain) d’Est Ensemble est validé par les maires des 9 communes, issus de différentes sensibilités politiques, poussés par l’État qui met en place la métropole du grand Paris, projet lancé par… Nicolas Sarkozy, alors président et grand ami des milieux de l’immobilier…  Pour spéculer et chasser les plus modestes, ils sont tous d’accord !

Dans certains quartiers, la lutte contre la démolition et la consultation bidon commence à s’organiser comme à Gagarine à Romainville , mais tout est fait pour enfumer, tromper et diviser les habitants… Des conseils de quartiers à la botte des Mairies deviennent les représentants des habitants, tandis que les habitants des quartiers visés et leurs voisins devront vivre au milieu d’un chantier pendant au moins 15 ans…

Les mêmes projets d’urbanisme, visant les mêmes quartiers, menés par les mêmes promoteurs, avec les mêmes pratiques pour tromper les habitants, sont installés dans toute la France, dans les grandes métropoles, comme dans les villes moyennes. Ce modèle est mondial, et il produit parfois des crises immobilières et financières que les peuples devront ensuite payer.

C’est pourquoi, nous manifestons lundi, contre ce projet mis en place sans les habitants de ces 9 communes d’habitat populaire, contre leurs intérêts, et pour stopper le train de la spéculation lancée à pleine vitesse contre nos quartiers.
Nous appelons à nous mobiliser et à nous organiser pour le mettre en échec.
 
Contact :
stop.bulldozer@yahoo.com

Tagged with: , , , , , , , ,
Posted in Actualité du logement, dalhlm, Luttes

Vous souhaitez aider les mal-logés ou les sans-logis et nous vous en remercions.

Vous pouvez faire un don directement en ligne en cliquant sur le bouton Dons en ligne. Un reçu fiscal vous sera envoyé en février de l’année suivante, il reprendra le montant de votre don.

Si vous préférer, vous pouvez :

  • Télécharger l’ordre de prélèvement mensuel, le remplir (ne pas oublier de le signer), nous le renvoyer accompagné d’un RIB. Un reçu fiscal vous sera envoyé en février de l’année suivante, il reprendra l’ensemble de vos prélèvements mensuels.
  • Télécharger le bon de soutien, le remplir et nous le renvoyer avec votre chèque. Un reçu fiscal vous sera envoyé en février de l’année suivante, il reprendra le montant payé.

N’hésitez pas en cas de besoins d’explications complémentaires, à nous contacter, soit par téléphone, ou de préférence en nous laissant un message à travers le formulaire de contact.