Soutien aux expulsés Espagnols : Mobilisation européenne lundi 18 mars à 17h, ambassades d’Espagne

SOLIDARITÉ AVEC LES EXPULSÉS ESPAGNOLS EN LUTTES !

En Espagne, 200 000 familles accédantes à la propriété ont été expulsées de leur logement en 2012, soit 526 expulsions par jour. Cela a concrètement provoqué une vague de suicides parmi les personnes surendettées : 34% des suicides en Espagne sont liés à des situations de surendettement immobilier. La spéculation immobilière et l’éclatement de la bulle, ainsi que les politiques de rigueur et la montée du chômage de masse  (qui frappe 27% des actifs et plus de 50% des jeunes), sont les causes de cette catastrophe sociale.

L’austérité, autre appellation des politiques néolibérales visant à détruire les droits et acquis sociaux, la protection sociale et les services publics, sévit dans presque toute l’Europe. Celle-ci est frappée par la crise du logement et par la spéculation immobilière et foncière.  Les politiques traditionnelles de régulation des loyers, du marché immobilier et foncier, commencent à être remises en cause.

Face à ces situations, les habitants s’organisent : L’Espagne connaît ainsi un très fort mouvement social avec la Plateforme des Affectés par l’Hypothèque (PAH), regroupant les victimes du surendettement immobilier. Le 16 février, à l’appel de la PAH, plusieurs centaines de milliers de manifestants sont descendus dans la rue, pour exiger l’arrêt des expulsions, l’apurement de la créance des accédants surendettés, et la réalisation massive de logements locatifs sociaux.

Une pétition portée par 1,4 millions de signataires a obligé le parlement à examiner le projet de loi porté par la PAH.  Cependant, la lutte se poursuit dans les semaines et mois à venir, car le chef du gouvernement espagnol, Mariano Rajoy a refusé d’intégrer dans la loi l’apurement des dettes des familles expulsées, revendication centrale de la PAH.

En France, 115 000 jugements d’expulsion ont été prononcés en 2011 et 2,4 millions de logements sont vacants. Jamais les prix des logements n’ont été aussi élevés, et la bulle immobilière peut éclater à tout moment. Les lois en faveur des mal logés ne sont pas respectées, : Loi DALO, Droit à l’hébergement, Loi de réquisition sur les logements vacants, etc …

Les mouvements de mal logés, ont obtenu des avancées, et en attendant l’application de la loi de réquisition, ont occupé des immeubles vides. À Paris, dans le 10e, des familles prioritaires pour un relogement depuis des années et des jeunes en galère, ont « réquisitionné »  un immeuble vacant, rue de Valenciennes, appartenant à un riche promoteur espagnol qui demande leur expulsion.

Les mobilisations des mal logés, des expulsés, des locataires, des surendettés s’étend dans d’autres pays européens et dans le monde..

Solidaires des centaines de milliers de familles expulsées en Espagne, de la mobilisation exemplaire de la PAH, nous appelons  à nous rassembler nombreux et unis, dans toutes les capitales d’Europe, devant les ambassades d’Espagne, le 18 mars 2013.

1ère Mobilisation Européenne Lundi 18 mars, devant les Ambassades d’Espagne

À PARIS à partir de 17h Lundi RV

22 Avenue Marceau –  75008 Paris

Métro Pont de l’Alma

1er signataires : DAL, AITEC, NO-VOX, HIC …

Contacts: Annie Pourre (réseau No Vox et DAL): 06 88 30 52 03 / Charlotte Mathivet (HIC et AITEC):  06 40 54 01 61

 

Tagged with: , , ,
Posted in Actualité du logement, Luttes

Vous souhaitez aider les mal-logés ou les sans-logis et nous vous en remercions.

Vous pouvez faire un don directement en ligne en cliquant sur le bouton Dons en ligne. Un reçu fiscal vous sera envoyé en février de l’année suivante, il reprendra le montant de votre don.

Si vous préférer, vous pouvez :

  • Télécharger l’ordre de prélèvement mensuel, le remplir (ne pas oublier de le signer), nous le renvoyer accompagné d’un RIB. Un reçu fiscal vous sera envoyé en février de l’année suivante, il reprendra l’ensemble de vos prélèvements mensuels.
  • Télécharger le bon de soutien, le remplir et nous le renvoyer avec votre chèque. Un reçu fiscal vous sera envoyé en février de l’année suivante, il reprendra le montant payé.

N’hésitez pas en cas de besoins d’explications complémentaires, à nous contacter, soit par téléphone, ou de préférence en nous laissant un message à travers le formulaire de contact.