Bordeaux : répression et menaces de mort contre les militants du DAL

A la suite de l’occupation temporaire d’un immeuble à Bordeaux pour pallier aux carences de l‘État, les militants du DAL Bordeaux sont l’objet d’un harcèlement inacceptable de la part des autorités de police de Bordeaux d’une part, et de l’ultra droite d’autre part.

Jeudi matin à 7h, la police en grand nombre a débarqué chez 4 militant(e)s du DAL Bordeaux, et a procédé à des perquisitions dans leurs logements. La police ne leur a pas présenté les justificatifs légaux. Les ordinateurs, les disques durs et les téléphones portables ont été saisis. Puis les militant(e)s ont été placés en garde à vue et interrogés à la suite d’une plainte pour une prétendue violation de domicile. En l’absence de charges, ils ont été libérés vers 18h, mais seuls deux téléphones ont été restitués. La police a indiqué aux militant(e)s qu’elle agissait sur ordre du Ministère de l’intérieur, et que le procureur était mobilisé.

Dans la journée une perquisition a été effectuée dans les locaux du syndicat Solidaires, qui accueille d’autres organisations, telles que la Confédération Paysanne, et où le DAL Bordeaux tient ses permanences. Solidaires n’avait pas été informé de cette intrusion policière avec serrurier menée dans des conditions surprenantes.

Tandis qu’un site d’ultra droite de Bordeaux développe une propagande mensongère contre le DAL, des insultes et des menaces de mort ont été proférées sur les téléphones de plusieurs comités, sur le facebook de la fédération Droit au logement, sur des téléphones privés.

Plutôt que de protéger des militants et des bénévoles dévoués à la cause des sans logis, la police et les autorités cherchent à les accabler et à les criminaliser.

La fédération Droit Au Logement dénonce cette stratégie répressive et finalement assez complémentaire, employée par les autorités de police contre le DAL Bordeaux, qui a tout fait pour que des solutions d’hébergement soient mises en places pour les familles sans logis, et que les lieux soient libérés.

La fédération Droit au logement rappelle que la répression et l’intimidation policière et judiciaire touchent de plus en plus fréquemment des responsables et militants locaux, visant l’ensemble du mouvement, et qu’elle se double depuis peu par des agressions et des menaces provenant manifestement de milieux d’extrême droite, en toute impunité.

Les militants de la fédération, réunis ce jour à Paris, expriment leur solidarité et leur entière confiance envers les militant(e)s de DAL Bordeaux, exigent l’arrêt immédiat de ces poursuites absurdes et excessives.

Le gouvernement doit faire cesser ce climat hostile à l’encontre du mouvement Droit Au Logement dans son ensemble, lequel est toujours resté non violent, et agit pour le respect de Droit Au Logement pour tous.

 

communiqué du DAL Gironde: http://dal33.over-blog.com/communiqu%C3%A9-du-d.a.l-gironde

 

Posted in Luttes

Vous souhaitez aider les mal-logés ou les sans-logis et nous vous en remercions.

Vous pouvez faire un don directement en ligne en cliquant sur le bouton Dons en ligne. Un reçu fiscal vous sera envoyé en février de l’année suivante, il reprendra le montant de votre don.

Si vous préférer, vous pouvez :

  • Télécharger l’ordre de prélèvement mensuel, le remplir (ne pas oublier de le signer), nous le renvoyer accompagné d’un RIB. Un reçu fiscal vous sera envoyé en février de l’année suivante, il reprendra l’ensemble de vos prélèvements mensuels.
  • Télécharger le bon de soutien, le remplir et nous le renvoyer avec votre chèque. Un reçu fiscal vous sera envoyé en février de l’année suivante, il reprendra le montant payé.

N’hésitez pas en cas de besoins d’explications complémentaires, à nous contacter, soit par téléphone, ou de préférence en nous laissant un message à travers le formulaire de contact.