Harro le Livret A : + 30 mds pour les banques pour spéculer – 30 mds pour lutter contre la crise.

 

Droit Au Logement dénonce le cadeau de 30 milliard d’euros accordé aux banques par le Gouvernement, sur le dos du logement social, de l’intérêt général et des épargnants, pour permettre aux banques de spéculer sur les marché financiers, et en général sur le dos des populations vulnérables (subprime, pénurie alimentaire ..).

Ces 30 milliards auraient du servir à accorder des prêts pour édifier des HLM, des hôpitaux, financer leur réhabilitation, affronter les enjeux écologiques.
`
La baisse du taux, présentée habilement comme un avantage pour les bailleurs sociaux, ne baissera pas réellement les loyers pour les locataires, et ne participera qu’à la marge à la production annuelle des 150 000 vrais HLM dont nous avons besoin, dans ce contexte de chute dramatique de la production.
Cette baisse a pour réel objectif de décourager les épargnants du Livret A  pour se tourner vers les produits financier privés.

Droit Au Logement dénonce cette mesure injuste, et encourage une mobilisation du mouvement social et des épargnants pour défendre l’épargne populaire et sa mission de loger et de créer des emplois pour les couches populaires !

Posted in Actualité du logement, Luttes

Vous souhaitez aider les mal-logés ou les sans-logis et nous vous en remercions.

Vous pouvez faire un don directement en ligne en cliquant sur le bouton Dons en ligne. Un reçu fiscal vous sera envoyé en février de l’année suivante, il reprendra le montant de votre don.

Si vous préférer, vous pouvez :

  • Télécharger l’ordre de prélèvement mensuel, le remplir (ne pas oublier de le signer), nous le renvoyer accompagné d’un RIB. Un reçu fiscal vous sera envoyé en février de l’année suivante, il reprendra l’ensemble de vos prélèvements mensuels.
  • Télécharger le bon de soutien, le remplir et nous le renvoyer avec votre chèque. Un reçu fiscal vous sera envoyé en février de l’année suivante, il reprendra le montant payé.

N’hésitez pas en cas de besoins d’explications complémentaires, à nous contacter, soit par téléphone, ou de préférence en nous laissant un message à travers le formulaire de contact.