Violences policières contre les mal logées

à Paris, lors de la journée Européenne pour le droit au logement.

http://www.youtube.com/watch?v=KZl7l3ULVBY&feature=youtu.be

https://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=n5vHYBQjrwY

http://www.youtube.com/watch?v=SLObBBAGew0

https://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=UEXT5pEAUGs

http://twitcasting.tv/federationdal/movie/22792776

http://www.youtube.com/watch?v=gaHDmkbO3OY&feature=youtu.be

Alors que 200 personnes environ, rassemblées dans la cadre de la journée de mobilisation européenne pour le droit au logement et contre la spéculation, se dirigeaient vers le métro pour quitter la place de la République (Paris), les CRS leur ont soudainement coupé la route, vers 14h45, sans sommation.
Il s’en est suivi une bousculade et des violences policières, qui ont visé principalement des mères de famille.
Deux mères d’entre elles ont été conduites à l’hôpital où ont été constaté deux entorses , 9 autres se plaignent de douleurs issues de ce “mollestage”, dont Malika Zediri, responsable de l’APEIS. Elles se rendront à l’hôpital dimanche. JB Eyraud porte parole de DAL a eu 2 côtes fracturées .

Ensuite la police a encerclé et retenu les mal logés et les militants des différentes organisations présentes tout l’après midi, interdisant de s’extraire de l’étau policier, où d’y pénétrer, sans aucune explication, ni sommation.

La lutte continue :
Pas découragées, ni terrorisées par la répression, les mal log2es ont continué à danser et chanter avec la fanfare invisible, tandis que les soutiens, dont la fanfare des arts de la rue, de plus en plus nombreux ont mené une ronde à l’extérieur “encageant” les CRS.

Un médecin et des élus ont été autorisé à pénétrer dans “la cage” vers 16h30, dont Danièle Simonet  candidate PG  à Paris, Jacques Boutault Maire du 2e et jean Jacob Bicep député euro EELV , Jean François Pellissier élu régional des Alternatifs …

Le Commissaire présent sur place a refusé au médecin qu’il délivre des médicaments aux victimes.
Il s’est opposé également à la distribution de nourriture, notamment pour les enfants.
Pendant 3h, les encagé(E)s ont du uriner au milieu des policiers et de la foule (traitement dégradant).
Il n’a a aucun moment demandé la dissolution de ce rassemblement.
Cette initiative était pourtant déclarée, dans le cadre de la semaine de mobilisation du 14 au 21 octobre, et déposée à la Préfecture par le DAL.

Reprise des négociations :
En fin d’après midi, le Ministère du logement a pris contact avec le DAL. Un RV est établi pour 15h, lundi 21 octobre. Les mal logéEs avaient posé comme condition préalable de quitter la place de la République librement et tous ensemble.
Vers 20h, les CRS se sont donc retirés. Les mal logéEs ont quitté la place de la République vers 21h.

Les mal logé(e)s en lutte remercient les militant(e)s des organisations solidaires de la place de la République (AITEC, ATTAC, Jeudi noir, Solidaire, Alternatifs, EELV, PG …) Et remercient particulièrement les militantEs de la “fanfare invisible”, qui ont permis de rendre l’atmosphère plus respirable, ainsi que les musiciens et artistes de la fédération des arts de la rue qui organisaient un festival à l’autre bout de la place.

Outre la répression policière à Paris, la journée Européenne a été marquée par de nombreuses manifestations dans 12 pays européens :
Twitter: #19o,#HousingforPeople        Facebook: https://www.facebook.com/pages/Oct-19th-European-Day-of-Action-for-Housing-Rights/1402919649939067
Evénement: https://www.facebook.com/events/460204120759718/



Les revendications des mal logées et des sans logis pour les négociations :

1 – protocole d’accord et échéancier pour le relogement progressif des 300 familles en lutte environ jusqu’à fin mars 2014,

2 – lancement d’un plan d’urgence de mobilisation de 50 000 logement et locaux vacants en Ile de France, afin de sortir des sans a bris de la ure et reloger les prioritaires DALO (réquisitions, mises à disposition des locaux publics, intermédiation locative ..)

3 – examen des améliorations à apporter à la loi ALUR, pour assurer le relogement des prioritaires DALO, le droit à un hébergement jusqu’au relogement, appliquer la loi de réquisition, interdire les expulsions illégales et les congés frauduleux, renforcer les droits des habitants de logement indécents ou indignes, baisser les loyers, cesser les expulsions sans relogement

4 –  Suspension de la délégation au 115 de l’hébergement hôtelier des familles prises en charge par la  Ville de Paris, et hébergement des expulsés, notamment à Aubervilliers  en Seine Saint Denis

Posted in Actualité du logement, Luttes

Vous souhaitez aider les mal-logés ou les sans-logis et nous vous en remercions.

Vous pouvez faire un don directement en ligne en cliquant sur le bouton Dons en ligne. Un reçu fiscal vous sera envoyé en février de l’année suivante, il reprendra le montant de votre don.

Si vous préférer, vous pouvez :

  • Télécharger l’ordre de prélèvement mensuel, le remplir (ne pas oublier de le signer), nous le renvoyer accompagné d’un RIB. Un reçu fiscal vous sera envoyé en février de l’année suivante, il reprendra l’ensemble de vos prélèvements mensuels.
  • Télécharger le bon de soutien, le remplir et nous le renvoyer avec votre chèque. Un reçu fiscal vous sera envoyé en février de l’année suivante, il reprendra le montant payé.

N’hésitez pas en cas de besoins d’explications complémentaires, à nous contacter, soit par téléphone, ou de préférence en nous laissant un message à travers le formulaire de contact.