DAL et familles expulsées occupent le carrousel du Louvre. Prochain rdv, dimanche 15h, rassemblement festif

 

Arrêt des expulsions ! Relogement des familles expulsées ou menacées d’expulsion ! 

L’Etat hors la loi !

 IMG_7671

Après le Palace Meurice et Paris Plage, les familles du DAL expulsées ou menacées d’expulsion s’invitent au carrousel du Louvre 

Le 19 août, les familles qui occupent jour et nuit la place de la République ont occupé le Carrousel du Louvre pour rappeler, en cette rentrée gouvernementale, que les familles sont toujours à la rue ou menacées d’expulsion et demander un rendez vous avec le ministère du Logement pour leur relogement et l’arrêt des expulsions. 

Dimanche 23 août à partir de 15h, Rassemblement festif à partir de 15h place de la République.

Depuis le 30 juillet, plus d’une centaine de familles et personnes occupent avec le DAL (Droit Au Logement) jour et nuit la Place de la République à Paris pour demander l’arrêt des expulsions et leur relogement.

Si l’Île-de-France  est dans le haut du classement en terme de fréquentation touristique, elle l’est aussi tristement pour son nombre d’expulsions qui ne cesse d’augmenter d’année en année. La région parisienne est en effet particulièrement touchée: pour les seuls départements de Paris et de la Seine-Saint-Denis, il y a eu 4 100 expulsions forcées en 2014, c’est à dire un tiers des expulsions effectuées en France !

 IMG_7651

La menace d’une expulsion touche de plus en plus de locataires en France, les loyers ne cessent d’augmenter et les ménages ont de plus en plus de difficultés à payer leur loyers. Un accident de la vie qui créé une dette ou un propriétaire qui veut vendre son bien ou le récupérer, souvent pour le relouer plus cher, et c’est la procédure d’expulsion qui commence !

Les expulsions touchent aussi bien les locataires du privé que les locataires de logements sociaux et, dans la majorité des cas, il n’y a aucune solution après l’expulsion, aucun relogement n’est prévu et les seuls hébergements qui peuvent être proposés sont des hôtels très loin et inadaptés.

Pourtant, des lois existent:

La loi DALO (Droit Au Logement Opposable) prévoit que l’Etat reloge les ménages reconnus prioritaires. Non seulement cette loi n’est pas respectée, mais l’Etat continue de faire exécuter les expulsions avec concours de la force publique pour les familles DALO, alors qu’une circulaire de 2012 l’empêche et qu’il s’agissait d’une promesse de campagne de François Hollande.

La loi d’accueil inconditionnel prévoit que toute personne à la rue qui en fait la demande soit hébergée. Aujourd’hui 75% des demandes d’hébergement au 115 restent sans réponse.

La loi de réquisition permet à l’Etat de réquisitionner des logements vides. Cette loi n’est jamais appliquée !

Les négociations ont commencé avec le Ministère du logement mais pour l’instant aucune solution n’a été apportée.

Le DAL et les familles qui occupent la place de la République, mobilisés depuis bientôt 3 semaines, interpellent le gouvernement qui fait sa rentrée aujourd’hui avec son premier conseil des ministres et demandent :

·       Un engagement de relogement, pour chaque famille et personne de la place de la République,  et dans l’attente, un hébergement décent et stable ;

·       L’arrêt immédiat des expulsions sans relogement, (dont les DALOs) ;

·       Un plan d’urgence de mobilisation de 100 000 logement vacants (réquisition ou mise à dispositions), dont 50 000 en ile de France ;

·       Des financements pour construire 200 000 HLM par an à des loyers situés entre 4 et 6€ le m2

IMG_7645 

Un TOIT c’est un DROIT !!

 Plus d’images : 

https://plus.google.com/photos/101056143108562695304/albums/6184737435698613473?authkey=CKm6nun-7ISG9gE

Posted in Actualité du logement, Loi DALO, Luttes

Vous souhaitez aider les mal-logés ou les sans-logis et nous vous en remercions.

Vous pouvez faire un don directement en ligne en cliquant sur le bouton Dons en ligne. Un reçu fiscal vous sera envoyé en février de l’année suivante, il reprendra le montant de votre don.

Si vous préférer, vous pouvez :

  • Télécharger l’ordre de prélèvement mensuel, le remplir (ne pas oublier de le signer), nous le renvoyer accompagné d’un RIB. Un reçu fiscal vous sera envoyé en février de l’année suivante, il reprendra l’ensemble de vos prélèvements mensuels.
  • Télécharger le bon de soutien, le remplir et nous le renvoyer avec votre chèque. Un reçu fiscal vous sera envoyé en février de l’année suivante, il reprendra le montant payé.

N’hésitez pas en cas de besoins d’explications complémentaires, à nous contacter, soit par téléphone, ou de préférence en nous laissant un message à travers le formulaire de contact.