Une tour de 196 chambres habitables occupée à St Ouen par les sans toit !

IMG_2463

COMMUNIQUE

Paris mercredi 16 septembre 13h 2015

La tour Cara de 14 étages à St Ouen toujours occupée …

Les vigiles font le siège !

Rassemblement à 17h, sur place

Métro Mairie de Saint Ouen – ligne 13

 2 rue Adrien Meslier – Saint Ouen

Renforcement des vigiles sur place, de St Ouen Habitat. Depuis l’occupation les occupants subissent un véritable siège, par les vigiles, sous les yeux de la police. En effet, toute personnes qui sort se voit refuser de revenir dans k’immeubke, et l’accès à la nourriture et autres, est rationné.

Une quarantaine de personnes ont passé la nuit au 14e étage du foyer Cara, tour de 200 chambres, dont 170 inoccupées dans cet ancien FJT.

Toujours déterminés à rester sur place, jusqu’à la réquisition, les occupants  attendent l’ouverture des négociations.

Un toit c’est un droit !

 

 

COMMUNIQUE

Paris le  15 septembre 2015

Une tour de 196 chambres habitables tout de suite

occupée à Saint Ouen par les sans toit !

Réquisition immédiate !

Rassemblement de soutien sur place, à partir de 17h

Depuis 12h, environ 150 personnes sans logis, prioritaires DALO, réfugiés, expulsés … occupent une tour de 200 chambres, ancien foyer de Jeunes Travailleurs, appelé “foyer CARA”, et se sont installées au 13e étage et sur le toit.

Cette tour appartient à St Ouen Habitat, organisme HLM municipal, et plupart des chambres vides sont  habitable immédiatement., ou en quelques jours après nettoyage, remise en route des fluides,  ….

Une vingtaine de chambres sont toujours occupées par d’ancien résidents, parmi lesquels certains résistent à leur expulsion sans relogement depuis des mois, ayant fait échouer la vente au groupe VINCI, qui programmait d’en faire un hôtel de tourisme. .

Les représentants de différents collectifs d’expulsés, en lutte pour être logés décemment, tels que celui des expulsés/expulsables de la place de la République, des expulsés du 12 chemin des Vignes à Pantin, des expulsés du village d’insertion à Saint Ouen, des réfugiés syriens de la porte de Saint Ouen, des expulsés de la cité  … Participent à cette opération occupation coup de poing.

A l’heure où le Gouvernement cherche des immeubles pour héberger les sans logis, en voici un habitable immédiatement qui pourrait loger 170 sans toit, parmi ceux qui campent  :

locataires expulsés, migrants, réfugiés, sans abri, précaires …

La France compte 2,64 millions de logements vacants, 330 000 en Ile de France et 105 000 à Paris, ainsi que des millions de mètres carrés de locaux et de bureaux vacants.

Nous sommes tous des réfugiés!

Réfugiés des guerres militaires, réfugiés de la guerre économique et  réfugiés de la guerre aux pauvres qui font des ravages aussi dans notre pays !

DAL demande au gouvernement de prendre toutes les mesures nécessaires à la mobilisation des biens publics, semi publics ou propriété de riches, pour loger les sans toit, et cesser les expulsions.

 

Les occupants et DAL demandent l’ouverture immédiate de négociations avec le Gouvernement pour :

  • la réquisition ou mise à disposition de cet immeuble pour les expulsés et réfugiés en lutte; à St Ouen, Pantin, Paris, Bagnolet, Place de la République, et des négociations pour leur relogement  
  • Un plan d’urgence de mobilisation/réquisition de 100 000 logements et locaux vacants pour tous les sans toit : expulsés, réfugiés, migrants, locataires, prioritaires DALO, précaires …
  • L’arrêt des expulsions sans relogement , l’application de la loi de réquisition, le respect de la Loi DALO et du droit à l’hébergement
  • la réalisation de 200 000 vrais logement HLM par an , la baisse des loyers…

 

Un toit c’est un droit !

Communiqué

  14 septembre 2015

ExpulséEs, sans abris, réfugiés, roms …

De la place il y en a !

Action coup de poing mardi 15/9 – RV 11h30,  

 Angle rue marcadet/Av de St Ouen – Paris 18e

La situation se durcit à Paris et proche banlieue : les campements se multiplient, tandis que la tentation de la répression est toujours là, comme hier soir où une centaine de réfugiés Syriens installés dans des conditions misérables et de grande précarité porte de St Ouen, ont été évacué par la police d’un square qu’ils avaient investi quelques heures plus tôt.

A l’heure où le Gouvernement s’agite pour trouver des hébergements, DAL rappel qu’il y a de la place pour tout le monde, et qu’il faut chercher des solutions pour tout les sans logis, qu’ils soient réfugiés des guerre militaires, réfugiés de la guerre économique, réfugiés climatiques , réfugiés de la guerre aux pauvres, immigrés, roms, français …

Selon l’INSEE en 2014 la France comptait 2,640 millions de logements vacants, contre 1,926 millions en 2004. En 10 ans la vacance a augmenté de 37%. L’Ile de France comptait 337 000 logements vacants en 2012, contre 304 000 en 2006.

En outre, l’État dispose de 11 millions de m2 de locaux vacants.

Ces chiffres ne comptent pas les m2 de bureaux ou locaux vacants, appartenant à des collectivités, des  institutionnels, des entreprises publique ou privées, des riches, des églises …  Il est temps d’appliquer la loi de réquisition.

Environ 140 familles et ménages expulsés, ou menacés d’expulsion occupent la place de la République depuis le 30 juillet.

D’autres collectifs d’expulsés ou de réfugiés, comme à Pantin, Saint Ouen, La Courneuve, Mairie du 18e … occupent des trottoirs, des parcs ou des immeubles vides …

DAL avec des représentants de différents collectifs organisent une action coup de poing :

 

Loger tou(te)s les sans logis, c’est possible

Il y a de la place !

Application de la loi de réquisition !!

Tagged with: , , , , ,
Posted in Actualité du logement, Campagne, dalhlm, Loi DALO, Luttes

Vous souhaitez aider les mal-logés ou les sans-logis et nous vous en remercions.

Vous pouvez faire un don directement en ligne en cliquant sur le bouton Dons en ligne. Un reçu fiscal vous sera envoyé en février de l’année suivante, il reprendra le montant de votre don.

Si vous préférer, vous pouvez :

  • Télécharger l’ordre de prélèvement mensuel, le remplir (ne pas oublier de le signer), nous le renvoyer accompagné d’un RIB. Un reçu fiscal vous sera envoyé en février de l’année suivante, il reprendra l’ensemble de vos prélèvements mensuels.
  • Télécharger le bon de soutien, le remplir et nous le renvoyer avec votre chèque. Un reçu fiscal vous sera envoyé en février de l’année suivante, il reprendra le montant payé.

N’hésitez pas en cas de besoins d’explications complémentaires, à nous contacter, soit par téléphone, ou de préférence en nous laissant un message à travers le formulaire de contact.