COMMUNIQUE Stop état d’urgence : Nous manifesterons jeudi et après!

image
stopetatdurgence.org


Manifestons jeudi 23 juin et après!
Liberté de manifester! Halte à la répression! Retrait de la loi El Khomri !

Le collectif Stop état d’urgence salue le front syndical qui a imposé le droit de manifester et dénonce la décision du gouvernement de limiter la manifestation du 23 juin contre la loi El Khomri,  car  elle appelle d’autres mesures de limitation à cette liberté fondamentale, et rappelle que :

– Les mesures – individuelles ou collectives – d’interdiction des manifestations à l’aide, notamment, des dispositions d’exception prévues par l’état d’urgence toujours en vigueur sont intolérables.   
– De telles mesures signent une dérive autoritaire, car elles appartiennent aux régimes autoritaires et aux dictatures. Elles n’ont pas leur place en France, où la liberté fondamentale de manifester a été acquise de haute lutte.    
– L’intransigeance du Gouvernement et le refus de renoncer à ce projet de loi qui, notamment, ouvre la porte à la spirale du moins-disant social, renforce notre détermination à résister.   
– La montée en puissance et la banalisation des armes employées sans discernement  ( grenades de désencerclement, gaz puissants et toxiques, taser, flash ball) contre les manifestant-e-s de tous âges, ainsi que la répression arbitraire et l’emprisonnement de plusieurs centaines de manifestant-e-s alimentent aussi la colère.

Le Gouvernement a failli interdire pour la première fois depuis plusieurs dizaines d’années une manifestation syndicale et unitaire. Il aurait alors rejoint ces régimes qui utilisent la force contre les droits du peuple. Qu’en sera-t-il le 28 et après ?
La réponse à la grave crise que nous traversons ne peut pas être policière, il faut aujourd’hui apaiser et rassembler, plutôt que diviser et réprimer.

Le collectif  exige que le gouvernement :
– Renonce à interdire ou limiter les prochaines manifestations de surcroît en employant les dispositions prévues dans l’état d’urgence,

– Retire le projet de  loi travail et ouvre la négociation avec les syndicats en lutte,
– Cesse les violences et la répression contre les militant-e-s et les manifestant-e-s

Le collectif Stop état d’urgence manifestera jeudi :
RdV 13h, 53 rue de Lyon, devant la librairie la Sirène

(Saluons au passage ce libraire qui a refusé d’appliquer l’injonction de la police de baisser le rideau pendant la manif. “la liberté de temps en temps, c’est un prix à payer”  a-t-il déclaré sur TF1)

 

Revendications permanentes du collectif  “STOP ÉTAT D’URGENCE”  :

– Levée immédiate de l’état d’urgence et de l’état d’exception permanent.
– Arrêt de la répression et de la stigmatisation des manifestant-e-s et militant-e-s des mouvements sociaux, des migrant-e-s, des musulman-e-s ou supposé-e-s l’être, des quartiers populaires.
– Respect de la liberté de manifester, de se réunir et de s’exprimer.

Pour mémoire : “L’abandon de la constitutionnalisation de l’état d’urgence et de la déchéance de nationalité” sont acquises.

Le collectif signataire: AC!, ACORT, ACTIT, ADTF, AFA Idf, Amelior, AMF, APEIS, ATF, ATMF, ATTAC, BAN, BDS-France, CAPJO-Europalestine, CCIF, CEDETIM, CFPE, CGT 75, CNT RP, collectif 3C, collectif des désobéissants, collectif des sans voix 18e, collectif Jamais déchu(e), collectif Ouiouioui, Conseil d’urgence citoyenne, COPAF, CRLDHT, CSP 75, CSP 93, DAL, Droits devant!, Ecologie sociale, Emancipation Tendance Intersyndicale, FASTI, FADJ-DIDF France, Femmes égalité, Filles et Fils de la République, Fondation Copernic, FTCR, FUIQP, HALEM, Initiative Décroissante pour le Climat, IPAM, MAFED, MCTF, MNCP, MRAP, PSM, REMCC, Réseau pour une Gauche Décoloniale, SAF, Syndicat de la Magistrature, SNPES PJJ-FSU, Union Syndicale Solidaires, Solidaires étudiant-e-s, SUD Aérien, SUD Éducation, SUD PTT, Sortir du colonialisme, Survie, UJFP, UTIT …
Avec le soutien de : Alternative libertaire, CGA, Décroissance IDF, EELV, Ensemble, NPA, Parti pirate, PCOF, PG, Résistance, PIR …

Tagged with: , , , , , ,
Posted in Luttes

Vous souhaitez aider les mal-logés ou les sans-logis et nous vous en remercions.

Vous pouvez faire un don directement en ligne en cliquant sur le bouton Dons en ligne. Un reçu fiscal vous sera envoyé en février de l’année suivante, il reprendra le montant de votre don.

Si vous préférer, vous pouvez :

  • Télécharger l’ordre de prélèvement mensuel, le remplir (ne pas oublier de le signer), nous le renvoyer accompagné d’un RIB. Un reçu fiscal vous sera envoyé en février de l’année suivante, il reprendra l’ensemble de vos prélèvements mensuels.
  • Télécharger le bon de soutien, le remplir et nous le renvoyer avec votre chèque. Un reçu fiscal vous sera envoyé en février de l’année suivante, il reprendra le montant payé.

N’hésitez pas en cas de besoins d’explications complémentaires, à nous contacter, soit par téléphone, ou de préférence en nous laissant un message à travers le formulaire de contact.