Fermeture des places d’hébergement d’urgence


La fermeture des places d’hébergement d’urgence est une violence sociale, dictée par des considérations budgétaires indécentes ;
Au foyer de Ville Évrard à Neuilly sur Marne, les sans abris résistent à la fermeture;
Il faut un plan d’urgence de 120 000 logements temporaires, et l’arrêt des expulsions sans relogement !

La Ministre du Logement a annoncé la fermeture de près de 3000 places d’hébergement, deux jours avant l’échéance du 30 juin. Beaucoup de ces fermetures seront illégales, car elles seront faites en violation des droits des sans logis, qui prévoient le maintien en hébergement jusqu’à un hébergement stable ou un relogement
Cette décision est sans doute la traduction des mesures d’austérité budgétaire, pourtant il y a  assez d’argent et de logements en France pour sortir de la rue les sans abris.
Il n’est pas acceptable que les politiques d’austérités soient supportée par les plus vulnérables et les délaissés des politiques publiques, tandis que des fortunes se sont amassées ces dernières années.

Des familles avec enfants expulsées de leur logement ces derniers jours, ne sont même plus enregistrées par le SAMU social et sont livrées à la rue. Une hausse des expulsions locatives de familles  est attendue en juillet, d’autant plus que les expulsions locative  ont été ralenties pendant la campagne électorale.

Au foyer CHU de Ville Evrard (Neuilly sur marne – 93), où les résidents sont en résistance depuis le 30 mars, contre la fermeture, et pour des relogements, une vingtaine de sans logis sont  menacés depuis hier d’être mis à la rue, ou dans un autre CHU, au mépris de la loi .
L’organisme qui gère ce pavillon de l’hôpital Ville Evrard a envoyé hier les déménageur pour les mettre dehors. Aujourd’hui, ils seraient sous la menace d’un prétendu arrêté d’expulsion du Préfet, qui serait totalement illégal, car il faut au préalable une décision de justice. Ils demandent à être orienté vers un relogement, conformément à la   Loi L 345-2-3 du Code de l’Action Sociale. Ils sont soutenus par les syndicat SUD et CGT du personnel de l’hôpital, dans lequel il y a plusieurs pavillons désaffectés, qui pourraient accueillir jusqu’à 150 personnes sans logis ….

Contacts  délégués du collectif Ville Evrard:
07 60 27 37 99 – 06 16 52 42 32

Les résidents du CHU de Ville Evrard montrent l’exemple, les sans abris ont des droit, ils peuvent les faire valoir et refuser de quitter les CHU, tant qu’ils n’ont pas été orientés vers une hébergement stable ou un relogement

Plus largement, nous  exigeons un plan d’urgence, à la hauteur de la crise sociale qui enfle, dans l’objectif de reloger les sans logis et les prioritaires DALO :
Environ 120 000 logements et locaux sont nécessaires de toute urgence dans toute la France, dont la moitié en Ile de France, en plus des places existantes, pour faire face à la hausse du nombre de sans abris, d’expulsions locatives et de prioritaires DALO non relogés.
C’est possible, car la France compte  2,4 millions de logements vides (INSEE), plusieurs dizaine de milliers de logements HLM vacants pour cause d’opération urbaine ou faute de candidats, des milliers de locaux d’administrations inoccupés … Nous avons les moyens de loger tout le monde.
Ce plan d’urgence nécessite la mobilisations temporaire :

  • des biens immobiliers publics,
  • des HLM vacants (Selon l’administration, 146 400 HLM sont vacants en France, dont 31240 en Ile de France *),
  • des logements locatifs privés (SOLIBAIL),
  • des logements vacants de riches propriétaires par l’application de la loi de réquisition selon l’ordonnance du 11 octobre 1945 (selon l’INSEE 2,4 millions de logements sont vacants en France)

Nous exigeons l’arrêt des expulsions locatives, sans relogement, l’application des lois DALO, de réquisition et du Droit à l’hébergement, en attendant l’édification massive des logements sociaux promis.

Informations vérifiables sur les sites de l’administration publique :

http://www.statistiques.developpement-durable.gouv.fr/fileadmin/documents/Produits_editoriaux/Publications/Chiffres_et_statistiques/2011/Chiffres%20et%20stats%20271%20RPLS%20au%2001%2001%202011%20-%20décembre%202011%20modif.pdf

http://www.driea.ile-de-france.developpement-durable.gouv.fr/IMG/pdf/RPLS_1-01-2011_v2_cle281114.pdf

Défnition d’un logement HLM vacant = logements non occupés et non proposés à la location, car en cours ou en attente de travaux, de démolition ou de vente.

http://www.insee.fr/fr/themes/tableau.asp?reg_id=0&ref_id=NATFPS05201

Posted in Luttes

Vous souhaitez aider les mal-logés ou les sans-logis et nous vous en remercions.

Vous pouvez faire un don directement en ligne en cliquant sur le bouton Dons en ligne. Un reçu fiscal vous sera envoyé en février de l’année suivante, il reprendra le montant de votre don.

Si vous préférer, vous pouvez :

  • Télécharger l’ordre de prélèvement mensuel, le remplir (ne pas oublier de le signer), nous le renvoyer accompagné d’un RIB. Un reçu fiscal vous sera envoyé en février de l’année suivante, il reprendra l’ensemble de vos prélèvements mensuels.
  • Télécharger le bon de soutien, le remplir et nous le renvoyer avec votre chèque. Un reçu fiscal vous sera envoyé en février de l’année suivante, il reprendra le montant payé.

N’hésitez pas en cas de besoins d’explications complémentaires, à nous contacter, soit par téléphone, ou de préférence en nous laissant un message à travers le formulaire de contact.