MANIF samedi 14 décembre à 14h Place du 8 mai 45 à La Courneuve

image

Mal logés, squatters, sans abris, hébergés, expulsés ou menacés, prioritaires DALOs, locataires en galère…

Y EN A MARRE !

En Seine Saint Denis, plus de 75 000 familles attendent toujours leur logement social, près de 7 000 sont convoquées chez le juge chaque année pour leur expulsion et plus de 6 000 ménages reconnus prioritaires DALO sont toujours en attente de leur relogement.

On a fait toutes les démarches, des demandes HLM depuis des années, des dossiers DALO, des courriers Au Maire ou au Préfet

MARRE D’ATTENDRE UN HLM !

MARRE DES ATTRIBUTIONS PISTONS ou CORRUPTIONS !

Alors que les températures baissent et que de nombreuses personnes sont à la rue en Seine-Saint-Denis, les expulsions continuent et ce, malgré la trêve hivernale et malgré la saturation du 115 Jamais on a vu auta nt de personnes et de familles dans la rue, en plein hiver !

Les expulsions, parfois d’immeubles entiers se sont multipliées cette année. Les plans de rénovation urbaine et de lutte contre l’habitat indigne éloigne et marginalisent les plus précaires et encourrage laflambée des loyers et des prix de l’immobilier !

Se loger est devenu un luxe et même une place en centre d’hébergement est souvent inaccessible, et ce, malgré la loi d’obligation d’accueil inconditionnel qui prévoit que toute personne à la rue puisse être hébergée de manière stable.

Y EN A MARRE Manifestons notre colère, alors que tant de logements, de bureaux, d’immeubles sont vides, depuis des années, et que la loi de réquisition est innappliquée :

 

MANIF samedi 14 décembre à 14h

Place du  8 mai 45 à La Courneuve

-Accès et maintien des hébergements jusqu’au relogement et aucune remise à la rue,

-Arrêt immédiat de toutes les expulsions

-Relogement immédiat des habitant-e-s de taudis, d’immeubles insalubres, des bidonvilles et des sinistré-e-s.

-Application de la loi DALO (Droit au Logement Opposable) et relogement de tous les prioritaires.

-Application du plan d’urgence prévoyant la réquisition de 100 000 logements vides et la mobilisation des vacants biens de l’Etat et des HLM vides.

-Des HLM au Raincy !

-Baisse des loyers de 20% tout de suite

-Pour les collectifs en lutte : RELOGEMENT et REGULARISATION !

 

Un toit pour tous !

Droit Au Logement (DAL) : Collectif des Oubliés du DALO, Collectif Pasteur (La Courneuve), Collectif Anatole France (Saint-Denis), Collectif Floréal Francs Moisins (Saint Denis), Collectif Plaine Lumière et Grand Stade (La Plaine Saint-Denis), Collectif 39 rue Gabriel Péri (Saint Denis), Collectif 19-23 Passage de l’Avenir (Aubervilliers), Collectif 20 rue Haguette (Saint Denis), Collectif 5 rue Villebois Mareuil (Aubervilliers), Collectif du CHU Rosny sous Bois, Collectif 22 rue du Colonel Fabien (Aubervilliers), Collectif 56 Joliot Curie (Montreuil), DAL Saint Ouen, Collectif 17-19 rue Jules Vallès (Saint Ouen), Collectif Michelet Bondy

Collectif Les Baras (Montreuil),

Collectifs 50 et 103 rue Gabriel Péri (Saint-Denis),

COPAF, Femmes en lutte 93, MRAP Saint Denis, Réseau Solidarité Logement, RESF 93, Union Syndicale Solidaires 93…

Avec le soutien de : Ensemble FDG Saint-Denis, NPA…

Tagged with: , , ,
Posted in Actualité du logement, Luttes

Vous souhaitez aider les mal-logés ou les sans-logis et nous vous en remercions.

Vous pouvez faire un don directement en ligne en cliquant sur le bouton Dons en ligne. Un reçu fiscal vous sera envoyé en février de l’année suivante, il reprendra le montant de votre don.

Si vous préférer, vous pouvez :

  • Télécharger l’ordre de prélèvement mensuel, le remplir (ne pas oublier de le signer), nous le renvoyer accompagné d’un RIB. Un reçu fiscal vous sera envoyé en février de l’année suivante, il reprendra l’ensemble de vos prélèvements mensuels.
  • Télécharger le bon de soutien, le remplir et nous le renvoyer avec votre chèque. Un reçu fiscal vous sera envoyé en février de l’année suivante, il reprendra le montant payé.

N’hésitez pas en cas de besoins d’explications complémentaires, à nous contacter, soit par téléphone, ou de préférence en nous laissant un message à travers le formulaire de contact.