Les mal logés dénoncent les salaires indécents de dirigeants HLM

DAL Paris habitat 3 2 16

COMMUNIQUE

Paris le 3 février 2015

Rassemblement des mal logés devant le siège de Paris Habitat

Les mal logés   manifestent devant le siège de Paris Habitat 42 rue du Cardinal Lemoine, Paris 5e, choqués par l’annonce des salaires indécents des dirigeants de Paris Habitat.

L’affaire des salaires et des avantages en nature du DG de Paris habitat  et de ses sous directeurs, révélée par Le Parisien illustre les dérives à l’œuvre dans les logement social, en France.

Cette situation est particulièrement scandaleuse s’agissant de responsable du logement social, dont la vocation est de loger les classes populaires. Ces salaires sont le fruit des loyers versés par les locataires en hausse constante, tandis que les bailleurs sociaux expulsent de plus en plus les locataires en difficulté, sans se préoccuper de leur devenir.

A l’heure où les classes populaires voient leur revenus baisser, voire s’effondrer, où  les inégalités progressent à toute vitesse, des hausses de salaire indécentes sont octroyées parfois chaque année aux dirigeants de certains de ces organismes.

Mais l’affaire de Paris habitat n’est que la face visible de cet enrichissement de beaucoup de dirigeants des HLM, qui bien souvent s’agissant de bailleurs associés au 1% logement, ou de bailleurs privés, s’octroient des salaires bien plus élevés.

Certains dépassent les 300 000 euros par an !!

Ce scandale doit cesser, et les responsables des HLM doivent modérer leur ambitions.

Nous demandons au Ministère du logement :

– De faire la transparence sur les revenus des dirigeants des organismes HLM

– De plafonner les salaires de ces dirigeant  à 5 ou 6 fois le SMIC

– De financer la production massive de vrais logements sociaux

– De baisser les loyers des locataires HLM, et d’augmenter les APL pour soutenir les locataires modestes

_____________________________________________________________________________________

Article LE PARISIEN – Les mal logés en colère s’invitent chez Paris Habitat – Céline Carez – 04 Février

Paris habitat avait été prévenu. Et son rideau de fer était baissé ! Hier, une petite centaine de militants — Mal logés en colère et leur banderole blanche, le DAL (Droit au logement) et les drapeaux jaunes — se sont invités chez le bailleur social, rue Claude-Bernard (Ve), pour un « raffut ».

Ils ont scandé le très classique « Du logement, on veut ». Et un plus original : « Monsieur Dambrine, un rendez-vous ! » Ce rassemblement faisait en effet suite aux révélations dans nos pages des « surprenantes largesses de Paris Habitat », avec salaires et avantages généreux pour ses dirigeants. « Nous sommes en colère que M. Dambrine ne nous ait pas reçus, s’est insurgé Malika, l’une des militantes. Vu l’ampleur de son salaire de ministre, il peut passer une heure à nous recevoir. Ça fait partie de son travail, non ? » « On n’a pas l’habitude de les recevoir, s’est défendu Stéphane Dambrine. C’est la mairie de Paris qui attribue les logements. »

Autres articles de presse:

http://www.francetvinfo.fr/economie/entreprises/salaires-primes-les-avantages-des-salaries-de-paris-habitat_1292101.html

http://www.20minutes.fr/paris/1776459-20160130-paris-habitat-adepte-primes-salaires-eleves-parachute-dore

http://www.huffingtonpost.fr/2016/01/30/hlm-paris-habitat_n_9118906.html

http://www.leparisien.fr/paris-75/hlm-en-finir-avec-les-abus-choquants-chez-paris-habitat-30-01-2016-5500053.php

http://www.leparisien.fr/economie/paris-habitat-un-parachute-en-or-pour-le-directeur-general-30-01-2016-5500051.php

http://www.lefigaro.fr/conjoncture/2016/01/30/20002-20160130ARTFIG00079-salaires-eleves-parachute-dore-les-derives-de-paris-habitat.php

Tagged with: , , , , , , , , , , , , , ,
Posted in Actualité du logement, dalhlm, Loi DALO, Luttes, Vos droits

Vous souhaitez aider les mal-logés ou les sans-logis et nous vous en remercions.

Vous pouvez faire un don directement en ligne en cliquant sur le bouton Dons en ligne. Un reçu fiscal vous sera envoyé en février de l’année suivante, il reprendra le montant de votre don.

Si vous préférer, vous pouvez :

  • Télécharger l’ordre de prélèvement mensuel, le remplir (ne pas oublier de le signer), nous le renvoyer accompagné d’un RIB. Un reçu fiscal vous sera envoyé en février de l’année suivante, il reprendra l’ensemble de vos prélèvements mensuels.
  • Télécharger le bon de soutien, le remplir et nous le renvoyer avec votre chèque. Un reçu fiscal vous sera envoyé en février de l’année suivante, il reprendra le montant payé.

N’hésitez pas en cas de besoins d’explications complémentaires, à nous contacter, soit par téléphone, ou de préférence en nous laissant un message à travers le formulaire de contact.