Arrêt des expulsions, baisse des loyers, un toit pour tou-te-s! – Manif. 1er avril Paris – PFLMS

Arrêt des expulsions, baisse des loyers, un toit pour tou-te-s!

MANIFESTONS

samedi 1er avril – 15h à République

 

Le 1er avril annonce le retour menaçant  des expulsions sans relogement pour plus de 130 000 locataires du privé comme en HLM qui ont reçu un jugement d’expulsion. Un triste record. La situation des locataires se dégrade rapidement, sous l’effet de la hausse des loyers, des charges, et de la baisse des allocations logement … Cette date annonce aussi la fermeture inacceptable de milliers de place d’hébergement d’urgence, ainsi que des centaines de milliers de coupures d’énergie

La crise du logement s’est aggravée, les locataires de moins en moins riches doivent se serrer la ceinture pour ne pas «crever sur un trottoir», sacrifier des dépenses de santé, de chauffage, pour payer le loyer …

 

Non à la  MARCHANDISATION du logement !

Plutôt que de loger mieux et moins cher la population, suspendre les expulsions sans relogement, reloger les prioritaires DALO menacés, plusieurs candidats à l’élection présidentielle s’attaquent dans leur programme au droit à un logement stable, au maintien dans les lieux en HLM et veulent accélérer les expulsions.

 

Pourtant les profits dans le secteur immobilier et locatif privé ont explosé depuis 2000, la spéculation immobilière se déchaîne grâce au soutien des politiques publiques d’urbanisme locales et nationales, faisant flamber les prix dans les villes et les quartiers populaires  (métropoles, Grand Paris, ANRU …). Mais les profiteurs du logement en veulent toujours plus, c’est pourquoi il faut les combattre.

 

La marchandisation du logement social menace aussi les locataires, encourageant la vente, la “valorisation du patrimoine”, la construction de HLM par des promoteurs privés, la destruction des quartiers populaires, et des profits mirobolants.

Nous appelons à manifester le 1er avril tous ensemble, « pour nos droits et contre leurs privilèges » : 

· ARRET DES EXPULSIONS, des fermetures des places d’hébergement, des coupures d’énergie et d’eau !
· BAISSE  DES LOYERS ET DES CHARGES, hausse des APL, généralisation immédiate de l’encadrement des loyers validé par le Conseil d’État.  !
· CONSTRUCTION DE 200 000 LOGEMENTS SOCIAUX à loyers abordables par an, y compris dans les villes riches (Loi SRU), renforcement de l’entretien, de la réhabilitation et du financement des HLM (1%, Livret A, aides à la pierre, affectation du foncier et du bâti public…)
· APPLICATION ET RENFORCEMENT DES DROITS (Réquisition, loi DALO, droit à l’hébergement, loi ALUR, …) pour tous : locataires, mal-logés, sans-logis, réfugiés, résidents de foyers, jeunes …
· TAXATION DES PROFITS ET DES TRANSACTIONS SPECULATIVES, arrêt des cadeaux fiscaux aux investisseurs et aux riches et des politiques d’urbanisme spéculatives !
· INSCRIPTION DU DROIT AU LOGEMENT DANS LA CONSTITUTION
 

 

Premiers signataires :  PlateForme Logement des Mouvements Sociaux, AC !, ACDL, AFVS, APEIS, ATTAC, Bagagérue, CAL, CGT Indecosa, CGT, CNAFAL, CNL, COPAF, CSF, DAL, FSU, HALEM, MNCP, MRAP, SUD Santé Sociaux, Syndicat de la Magistrature, Union syndicale Solidaires…

Tagged with: , , , , , , ,
Posted in Luttes

Vous souhaitez aider les mal-logés ou les sans-logis et nous vous en remercions.

Vous pouvez faire un don directement en ligne en cliquant sur le bouton Dons en ligne. Un reçu fiscal vous sera envoyé en février de l’année suivante, il reprendra le montant de votre don.

Si vous préférer, vous pouvez :

  • Télécharger l’ordre de prélèvement mensuel, le remplir (ne pas oublier de le signer), nous le renvoyer accompagné d’un RIB. Un reçu fiscal vous sera envoyé en février de l’année suivante, il reprendra l’ensemble de vos prélèvements mensuels.
  • Télécharger le bon de soutien, le remplir et nous le renvoyer avec votre chèque. Un reçu fiscal vous sera envoyé en février de l’année suivante, il reprendra le montant payé.

N’hésitez pas en cas de besoins d’explications complémentaires, à nous contacter, soit par téléphone, ou de préférence en nous laissant un message à travers le formulaire de contact.