Rassemblement solidaire, Place de la République dimanche 9 août 15h

IMG_5463

COMMUNIQUE

Paris le 8 août

Expulsés et expulsables sont sur la Place de la République depuis le 30 Juillet

Rassemblement solidaire, dimanche 9 août 15h

Prises de parole et musique avec : 

“les filles de Bastille”, “just dance club”, “Djelikounda”, Mgr Gaillot

et l’anniversaire des enfants de début août, sans logis ou menacés de l’être

 

Depuis le 30 juillet, plusieurs dizaines de ménages expulsées de leur logement ou menacées d’expulsions dans les prochains jours organisent avec DAL une manifestation permanente, sur la place de la République.

Ils se relaient pour dormir sous les bâches, confectionner les repas collectifs, assurer une présence toute la journée, malgré la précarité de leur situation, et les difficultés de la vie quotidienne, surtout avec des enfants.

Mais malgré la brutalité de l’expulsion  et la précarité qu’elle entraine, ou l’épée de Damoclès qui les menace lorsque l’expulsion peut arriver à tout moment, les manifestant(e)s ont retrouvé le moral et le sourire. Rien n’est pire que de rester seul(e) face à la détresse.

Le mouvement grandit doucement : D’autres familles et personnes dans la même situation rejoignent la manifestation. Une centaine de familles  sont mobilisées  

Négociations : A l’issue d’un pique-nique rue de Varenne, le Ministère du Logement avait reçu une délégation mercredi, qui avait remis les fresques faites par les enfants expulsés ou menacés d’expulsion, et avait présenté les revendications du mouvement.

Aux dernières nouvelles, la Préfecture de région Ile de France devrait prendre le dossier en main.

Jeudi, “action vie quotidienne” : une délégation des familles s’est rendue à la mairie du 11e, et a obtenu l’installation d’un WC pour les femmes et les enfants sur la place, et l’ouverture des toilettes jusqu’à 1h du matin.

Dimanche  9 août : Les manifestant(e)s fêteront l’anniversaire des enfants nés autour du 9 août … C’est bien  pour les enfants, mais un peu aussi pour les parents qui fréquemment culpabilisent de ne pouvoir offrir une vie  meilleure à leurs enfants.  

Expulsions en hausse :

Le nombre d’expulsions ne cesse d’augmenter à Paris et en Seine-Saint-Denis, où le tiers des expulsions forcées en France ont été exécutées en 2014 (4100 expulsions manu militari, hors évacuation bidonvilles).

Les locataires et les habitants sont jetés à la rue sans hébergement la plupart du temps.

Il faut mettre fin à cette spirale.

DAL, avec le collectif des expulsés/expulsables demande :

– Pour les personnes et familles de Répu,  un engagement de relogement.  Et en attendant: pour les expulsés un hébergement décent, à proximité leur lieu de vie, et la suspension des expulsions des ménages menacés ;

– L’arrêt immédiat des expulsions sans relogement (dont les DALOs), particulièrement à Paris et en Seine-Saint-Denis ;

– Un plan d’urgence de mobilisation de 100 000 logements vacants (réquisition ou mise à dispositions), dont 50 000 en Ile-de-France ;

– Des financements pour construire 200 000 HLM par an à des loyers situés entre 4 et 6€ le m2 ;

Une toit c’est un droit !

Tagged with: , , , , , , , , , , , , ,
Posted in Actualité du logement, Loi DALO, Luttes

Vous souhaitez aider les mal-logés ou les sans-logis et nous vous en remercions.

Vous pouvez faire un don directement en ligne en cliquant sur le bouton Dons en ligne. Un reçu fiscal vous sera envoyé en février de l’année suivante, il reprendra le montant de votre don.

Si vous préférer, vous pouvez :

  • Télécharger l’ordre de prélèvement mensuel, le remplir (ne pas oublier de le signer), nous le renvoyer accompagné d’un RIB. Un reçu fiscal vous sera envoyé en février de l’année suivante, il reprendra l’ensemble de vos prélèvements mensuels.
  • Télécharger le bon de soutien, le remplir et nous le renvoyer avec votre chèque. Un reçu fiscal vous sera envoyé en février de l’année suivante, il reprendra le montant payé.

N’hésitez pas en cas de besoins d’explications complémentaires, à nous contacter, soit par téléphone, ou de préférence en nous laissant un message à travers le formulaire de contact.